LRogers

 Acteur originaire de Liverpool, mais ayant vécu 15 ans à Los Angeles,
Leslie Rogers est connu grâce à ses rôles dans de nombreuses séries
télévision et à l’écran (son dernier rôle étant dans ’Lincoln’, de Steven
Spielberg). Il a composé la musique de Half Empty (2006), puis est passé à l’écriture et la réalisation avec Frail, produit par Jack Paulson (qui a
travaillé, entre autres, sur Desperate Housewives). La ville de Bristol
les a tous deux inspirés. Vendredi 12, 20h15

 Leslie was born in Liverpool but lived in Los Angeles for 15 years. He is known for his roles in numerous television series and films, the most
recent of which was in Steven Spielberg’s ‘Lincoln’. He composed the music for the film Half Empty (2006) and then went on to write and direct Frail. The film was produced by Jack Paulson who, among other things, worked on Desperate Housewives. Together, Leslie and Jack were inspired by the city of Bristol. Friday 12th, 8:15 p.m.

 

Q&A AVEC LESLIE ROGERS

10847847_1549039202008279_4669087565263527844_n

Qu’est-ce qui a motivé la création du film ?

Le film est resté dans ma tête pendant dix ans avant je pouvais le tourné. J’ai écrit le scénario en 2000.  J’habitais à Los Angeles et je voulais le faire là, mais je n’avais pas de financement. Et puis mon ami a suggéré que je le fais à Bristol, où j’habite aujourd’hui.

D’où est venu l’idée du personnage de Chloe, la jeune fille ?

Je voulais raconter l’histoire d’une jeune fille, pratiquement un enfant, et sa relation avec son père, ce qui est central dans le film.

Comme vous avez écrit le film en 2000, le scénario a-t-il été réécrit plusieurs fois ?

Le scénario est essentiellement inchangé dès 2000. C’est une histoire universelle, donc il n’y avait pas besoin d’aucun transposition de l’un pays à l’autre.

Comment avez-vous choisit les acteurs ?

L’actrice pour le rôle de Chloe était difficile à choisir. Je cherchais depuis longtemps et finalement j’ai vu Catrin Stewart sur la télévision : elle ne jouait pas, elle était dans un « Making Of », mais j’ai aimé sa manière de sourire, d’incliner sa tête. Simon Shepherd était présenté à moi par un ami. Il est un acteur bien connu en Angleterre et il était la première personne que j’ai abordée pour le rôle.

Dans le film, Chloe quitte sa mère à l’Ile de Man, elle établit une nouvelle vie à Bristol, et puis elle part de nouveau. Voyez-vous un parallèle entre ces deux décisions ?

Elle quitte Bristol parce qu’elle comprend qu’elle ne peut pas être la fille de cet homme. Elle lui laisse pour qu’il puisse trouver son propre salut.

Qu’est-ce que signifie le puzzle, de l’image d’une femme, au début et à la fin du film ?

C’est une métaphore. Chloe veut être complète ; c’est une sorte de compte de fée pour elle. Elle rêve de prospérer, d’établir une vie pour elle-même. A la fin du film, elle insère la dernière pièce : elle est complète.

Avez-vous présenté le film au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis ?

Nous cherchons encore une maison pour ce film. Nous sommes ravis d’être ici pour l’avant-première européenne.

Quel budget avez-vous eu pour le film ?

En totale, nous n’avons que dépensé £6000. Beaucoup de gens dans la production, de la musique au montage, ont aidé parce qu’ils aimaient le scénario, et les acteurs ont un contrat où on les paye quand on a vendu le film.

Avez-vous composé la musique spécialement pour le film ?

Oui, il y a environ 16 minutes de musique originale. Je voulais que la musique soit minimale, et nous n’avons pas les moyens d’acheter les droits d’utiliser des autres morceaux, donc tout, sauf les morceaux classiques, et original.

Vous avez pris combien de temps pour créer le film ?

Le tournage a pris 14 jours en totale. Apres le montage, nous avons revenu tourner des autres scènes.

2016-10-28T11:09:59+00:00