Lors de la soirée d’ouverture mardi 11 décembre, le festival Univerciné britannique, deuxième du cycle des quatre festivals Univerciné, a démarré fort au cinéma Katorza en faisant salle comble. Après le cocktail en extérieur offert par la ville de Nantes, Céline Letemplé, directrice du festival, a pris la parole en inaugurant la semaine cinéphile.

Une centaine d’invités de l’Université de Nantes et des institutions politiques et culturelles ainsi que près de 150 personnes se sont réunis grâce à la magie du grand écran. Le festival britannique existe grâce à de nombreux partenaires dont la Ville de Nantes, Nantes-Métropole et la Région Pays de la Loire, et ainsi, André Sobczak, élu de la mairie de Nantes, nous a fait l’honneur d’être présent.

Un autre précieux partenaire est le Beckett’s Canteen, qui a mis en jeu un repas pour deux personnes. Le gagnant a été tiré au sort parmi les bulletins de vote du public quelques jours plus tard, lors de la soirée de clôture. Après la présentation des films du festival, les 14 étudiants qui composent le Jury Univerciné sont montés sur scène. Ensuite est venu le tour des étudiants du master EPIC, qui ont participé à la sélection des films en compétition et à la promotion du festival via une émission de radio et le tournage de courtes vidéos.

Nous avons également eu le plaisir d’accueillir sur scène Nick Kelly, le réalisateur du film d’ouverture inédit et en compétition The Drummer and the Keeper, qui a été content de répondre aux questions du public.
Après cette soirée réussie, enthousiasme et émotions se sont enchaînés tout au long de cette édition qui nous a transportés « vers des îles britanniques aux multiples facettes ».

Crédits photos : Jean-Christophe Guary et Benjamin Foucher.

2018-12-20T18:46:57+00:00