cannes-review-ken-loachs-personal-and-touching-i-daniel-blake

MOI, DANIEL BLAKE

Drame social, 2016, Royaume-Uni, 1h40
Réalisateur : Ken Loach
Avec Dave Johns, Hayley Squires, Sharon Percy, Dylan McKiernan

Newcastle, au nord-est de l’Angleterre. À la suite d’une crise cardiaque qui a failli lui coûter la vie, Daniel Blake, menuisier veuf de 59 ans, se heurte à l’absurdité d’une administration qui fait de lui un chômeur, dont la maladie l’empêche de percevoir ses indemnités. Il croise le destin de Katie, jeune mère célibataire de deux enfants, elle aussi victime d’un système aberrant dénué d’humanité, dans lequel les individus sont réduits à de simples numéros. Justesse du ton et acuité du regard d’un cinéaste engagé que le Jury du Festival de Cannes 2016 a tenu à saluer peut-être… parce qu’un autre monde est possible.


Following a heart attack, Daniel Blake, a 59-year-old widowed carpenter, collides with the absurdity of a system that forces him to continuously seek employment even though his grave illness prevents him from working. He comes across Katie, a young single mother of two, who is also victim of the senseless system devoid of humanity, in which people are reduced to simple numbers.


Palme d’Or à Cannes – Vendredi : 18h05

Voir la bande-annonce (en anglais sous-titré français)

Enregistrer

Enregistrer

2017-11-23T17:20:54+00:00