Ratcatcher est le premier long métrage de la réalisatrice écossaise Lynne Ramsay. Réalisé en 1999, ce film a été distingué au Festival de Cannes la même année, dans la section « Un Certain Regard » et a remporté de nombreux prix,   dont   le « Carl   Foreman   Award » (nom donné Ratcatcher (1999) Directed by Lynne Ramsay Shown: William Eadie (as James)de 1999 à 2009 à l’actuel prix « Outstanding Debut by a British Writer, Director or Producer »), récompensant les jeunes espoirs britanniques, lors de la 53ème cérémonie des BAFTA (British Academy of Film and    Television    Arts)    Awards,    ainsi    que le Sutherland  Trophy  au  Festival  du  film  de Londres.

L’histoire se passe dans le Glasgow des années 70. Ville alors industrielle et en proie à une grave crise socio-économique: logements anciens   et   dégradés,   industries   en   déclin, terrains en friche, exode de populations, concentration de populations socio- économiquement déclassées, etc. La réalisatrice adopte le point de vue d’un jeune garçon, James, en proie aux découvertes, curieux et extrêmement rêveur.

Aventurier, il explore le canal, s’y perd un peu, rencontre la mort, le secret, une fille, une bande plus âgée…

Son quartier est empli de poubelles suite à une grève continue des éboueurs et les rats, les poux, la vermine font partie de son quotidien. Les objets, les animaux, les éléments, les espaces,  tout  concorde  pour  faire  de  ce  film non seulement un révélateur du monde qu’il explore, mais également un intemporel. Sans lourdeur, il vogue entre deux contrastes, entre deux décors, laissant le spectateur entre la mélancolie, la joie et les larmes.

Rares sont les films d’une telle intensité et d’une telle apesanteur. D’un doigté perfectionniste,  Ratcatcher  nous émeut,  nous emporte, nous envoûte.

 

 

Claire Ferotin & Manon Rousselle

2016-10-28T11:10:06+00:00